Les phobies les moins répandues

Une phobie est une peur irraisonnée et démesurée d’une situation phobogène, génératrice d’anxiété et d’angoisse chez le sujet qui en souffre. Alors que certaines phobies sont relativement courantes (claustrophobie ou peur des espaces clos, agoraphobie ou peur des endroits publics, arachnophobie ou peur des araignées…), d’autres sont bien moins répandues.



Des phobies très spécifiques


C’est le cas de l’arachibutyrophobie (peur d’avoir du beurre de cacahuète collé au palais), de la cubiculacétophobie (peur que des lézards tombent sur son lit), ou encore de l’agalmatorémaphobie (peur que des statues ne prennent vie).


Notons aussi la nanopabulophobie (peur des nains de jardin à brouette), la nomophobie (peur d’être séparé(e) de son téléphone mobile) et la scalaglobophobie (peur des boules de rampes d’escaliers).


Des peurs gênantes au quotidien


Surtout si vous êtes comptable, et que vous souffrez d’ergophobie (peur du travail), d’octophobie (peur du chiffre huit), de votaphobie (peur des factures) ou de trombinophobie (peur des trombones) : cela risque d’être difficile. Veillez à bien choisir vos dates de congés, si vous faites face à la paraskevidékatriaphobie (peur du vendredi 13), c’est préférable.


Vous êtes en couple : il y a de fortes chances que Monsieur soit rasé de près, dans le cas où vous supportez une pogonophobie (peur des barbes). Prendre l’apéritif avec sa maman ? Mission impossible pour les personnes souffrant de pentheraphobie (peur des belles-mères) ou de placomusophobie (peur des bouchons de champagne).


Des craintes irrationnelles


L’aérophobie (peur du vent) et l’ombrophobie (peur de la pluie) peuvent vous contraindre à sortir par temps sec. L’antophobie (peur des fleurs) et l’hylophobie (peur des forêts) vous empêcheront de devenir un adepte de la marche dominicale en pleine nature.


La géniophobie (peur des mentons), la génuphobie (peur des genoux) et l’omphalophobie (peur des nombrils) peuvent s’avérer embarrassantes dans certaines situations. Sans oublier la calcéophobie (peur des chaussures) et la xanthophobie (peur de la couleur jaune). Enfin, une phobie imprononçable par celui qui la subit : l'hippopotomonstrosesquippedaliophobie (peur des mots longs).


Les phobies se traitent très bien en hypnose thérapeutique, notamment grâce à l’hypnose ericksonienne. Consulter un hypnothérapeute, un hypnotiseur à Bordeaux peut vous être d’une aide précieuse : l’hypnopraticien vous aidera à déconditionner la ou les phobie(s) qui vous gâche(nt) la vie.


CONTINUER VERS HYPNOSE PHOBIE

COORDONNÉES & HORAIRES

06 11 66 52 50

 

208, route de Toulouse - 33130 BÈGLES

Lundi au vendredi : 08h30 - 19h30